Une musique pour démarrer la journée avec le sourire

Mr Blue SkyElectric Light Orchestra

 

 

 

 

 

 

J’aime écouter cette musique d’Electric Light Orchestra pour démarrer la journée de manière positive et augmenter mon niveau d’énergie. Elle met de bonne humeur. Il y a quelque chose des Beatles en elle : un truc tout en simplicité, bien balancé et contagieusement sympathique.

La musique a un effet sur notre bien-être physique et psychique. Envie d’en savoir plus, et de savoir quel type de musique favorise quel état ? Consultez cet article du magazine Psychologies : Musique : la fréquence du bien-être. Pensez à tourner les pages. L’article en compte 4, et toutes apportent des informations utiles.

Un petit coup de mou ? Ou tout simplement l’envie de vous sentir vivant ? Ecoutez ces 4 minutes 24 de pur bonheur. Si vous êtes au bureau, 2 options : casques ou oreillettes pour garder ce bonheur pour vous. Ou rien de tout ça et volume à fond pour en faire profiter les autres. Enjoy ! Et soyez heureux !

 

Alors, ça donne quoi pour vous ? Mettez en commentaire l’effet que cette musique a sur vous ! 🙂

 

Comment aménager son lieu de travail pour y être heureux et efficace ?

espace-de-travailVoici un article invité rédigé par Véronique et Bruno du blog Domaine Maison.

Quand travailler est vécu avec un sentiment d’obligation ou un manque de motivation, le besoin de réorganisation se fait jour et il est temps de trouver des solutions pour sortir du « ras le bol » !

Une piste à explorer est celle d’aménager son lieu de travail pour en faire un espace agréable et efficace et se sentir plus heureux !

En tant que fondateurs du blog domaine-maison.com, invités sur le blog Travailler Heureux, sensibles au bien-être dans les locaux professionnels, nous sommes ravis de partager avec vous nos meilleures astuces de pro pour optimiser vos espaces de travail.

Notre parcours professionnel nous a conduit à travailler en open-space et en bureau individuel et à prendre conscience combien l’agencement est important pour se sentir motivé ! Aussi, vous trouverez dans cet article des conseils qui fonctionnent pour toutes les configurations de lieu de travail.

Les points essentiels à considérer

L’arrivée sur le lieu de travail

Quelle est la première impression ? C’est par cette perception que commence la journée de travail, alors autant en être satisfait et si ce n’est pas le cas, mettre en place des embellissements extérieurs ! Aussi une façade pimpante, un accès fluide, des plantes qui marquent l’entrée, un éclairage judicieux sont des atouts qui donnent envie d’aller de l’avant !

Le hall d’entrée

Il traduit immédiatement l’image de l’entreprise et celle de l’activité produite : par son aménagement, les visiteurs et les salariés perçoivent l’esprit du lieu. Aussi, la circulation doit être fluide, la zone d’assise agréable et l’accueil chaleureux pour recevoir les personnes. Une cohérence esthétique intérieure / extérieure produit une impression d’harmonie de l’entreprise qui est ressentie par tous.

La décoration du hall doit concerner le secteur du travail effectué. Ne placez pas de photos exotiques si vous ne travaillez pas dans le tourisme ! Décorez avec des visuels de produits fabriqués, des réalisations concernant le domaine d’activité. Le logo doit être y placé pour affirmer l’identité de la société, de préférence en face de la porte d’entrée, zone bien visible en entrant.

L’espace de travail

Pensons que l’espace de travail touche profondément l’état physique, cognitif et émotionnel de chaque personne, même si cela peut paraître secondaire face à certaines priorités professionnelles. L’espace de travail, c’est le nerf de la motivation et donc de l’activité ! Nous voyons trop souvent des bureaux encombrés, sombres, sans couleur, sans décoration murale, voire sans lumière naturelle avec des occupants qui se plaignent de différents problèmes comme le mal de dos ou le stress. Comment se sentent-ils, à votre avis ? Pas vraiment motivés !

Alors l’amélioration du poste de travail devient une évidence. Le coût est parfois évoqué comme frein. Mais des moyens simples et économiques sont possibles pour se sentir mieux dans l’espace de travail. Les voici :

L’environnement

Le positionnement du bureau, des rangements, des sièges a un impact psychologique sur le travailleur et le visiteur. Voir l’accès de la pièce, avoir le dos protégé par un siège au dossier confortable, recevoir de la lumière naturelle, ne pas être dans le flux de passage sur un plateau ouvert si on est en open-space sont les premières notions. Le placement des machines bruyantes et fatigantes (photocopieuses, imprimantes) doit être éloigné des postes de travail. Des panneaux ou des plafonds textiles, du bois, des revêtements de sol absorbent la sonorité ambiante. Les plantes vertes sont efficaces pour amortir les vibrations du son et certaines absorbent les polluants de l’air ambiant. Des recherches et mesures ont prouvé l’efficacité acoustique de certaines espèces telles que le Ficus, le Spathiphyllum (lys de la paix) ou encore le Palmier Kentia.

La lumière naturelle et l’éclairage

Si possible, on privilégie la lumière naturelle qui influence les humeurs et la joie de vivre et c’est bon pour la motivation ! Les directions cardinales apportent un type de lumière qui influence l’ambiance du lieu de travail. Ainsi le Nord ancre et repose, l’Est dynamise et fait gagner du temps, le Sud est tonique et réchauffe l’espace et l’Ouest apaise en douceur. Un open-space est plus dynamique et inspirant s’il est exposé à l’Est tandis qu’une salle de réunion placée au Sud créera des échanges stimulants. Plusieurs types d’éclairages existent et favorisent la concentration ou l’inspiration. On évite les néons qui fatiguent les yeux et donnent une sensation de lourdeur et d’obligation.

Les couleurs 

Les couleurs froides (bleu, vert, turquoise) agrandissent l’espace et soulagent les problèmes respiratoires ou de claustrophobie. Les couleurs chaudes (rouges, oranges, jaunes) rétrécissent et diminuent les volumes d’une pièce qui paraît plus confidentielle. D’une façon générale, misez sur des tons neutres, naturels, pas trop vifs mais ne travaillez pas dans un bureau tout blanc, c’est très fatigant !

Les pièces partagées en commun

En plus de la pièce de réunion, l’existence d’un espace ou d’un corner convivial dédié aux moments de pause est un vrai plus pour se sentir vivant et participatif à la vie de l’entreprise. On place la machine à café ailleurs que dans le couloir et on créé un vrai coin cosy, un peu lounge si possible. Là, les couleurs jouent un rôle notable : évitez trop de coloris froids comme le bleu, le gris ou le noir qui incitent à la distance relationnelle. Une touche de coloris chaleureux crée plus d’intimité et favorise les échanges.

coin-detente

Le bureau personnel

Pour être plus détendu et efficace, rangez et dégagez le plus possible la table de travail après chaque tâche accomplie. Pensez aussi que l’aménagement de l’espace derrière soi est très important. Le feng-shui considère que ce qui est dans le dos de la personne est en relation avec son identité. C’est donc un endroit génial pour mettre le logo de l’entreprise, ou ses valeurs par exemple.

Anecdote : Nous avons fait l’étude feng-shui du bureau d’un dirigeant. Celui-ci se plaignait que sa société était entrain de « couler » (c’est le terme qu’il a employé) !

Derrière lui, il y avait un tableau d’un bateau du 18ème siècle en perdition dans une tempête ! Oups ! Après qu’il eût pris conscience de la symbolique de cette image, il l’a remplacée par le logo de son entreprise.

Ce sont tous les petits détails de l’agencement d’un espace de travail qui permettent d’y être bien et porteur.

Placez le bureau en position de maîtrise avec un mur, une cloison ou un meuble dans le dos qui apporte plus de résistance et de force. Mettez l’ordinateur perpendiculaire à la lumière naturelle pour éviter les reflets. Le siège doit bien protéger le dos, surtout les reins, être stable avec 5 roulettes idéalement. Il est important pour le moral d’ajouter une touche personnelle à votre cadre de travail, comme une plante, un bibelot neutre mais choisi avec soin. La propreté et l’entretien des bureaux sont aussi un élément de bien-être, une vitre sale indique un manque de considération vis-à-vis de soi et des autres.

Préférez l’éclairage objectivant sur le plan de travail pour favoriser la concentration, par exemple avec une lampe à poser sur le bureau. Optez pour l’éclairage élevant pour développer l’inspiration comme une applique, une lampe à poser au sol, un lampadaire. Enfin, mettez en place des visuels positifs comme des évocations de nature, des paysages verdoyants qui apaisent surtout si vous travaillez avec peu ou pas de lumière naturelle.

Pour conclure

Il n’est pas toujours possible d’appliquer tous ces éléments en même temps dans l’espace de travail. Mais en prendre conscience, modifier ce qui parait le plus facile et le plus rapide, en parler autour de vous, permet déjà d’activer une première transformation qui a un impact positif sur vous, votre entourage et votre travail !

Merci Véronique et Bruno pour cet article invité ! 🙂

Pour aller plus loin

Bénéficiez de nombreux conseils pratiques pour bien vivre votre habitat sur le blog Domaine Maison de Véronique et Bruno. Découvrez les possibilités infinies qu’offrent les couleurs, les aménagements, le Feng-Shui et bien d’autres choses encore 🙂

Crédit photos © Coin détente : new.pentagram.com
Espace de travail © mobilier-bureau moderne

Votre feed-back nous intéresse ! Postez un commentaire pour nous dire en quoi votre environnement de travail influe (positivement … ou pas)  sur votre bien-être et votre efficacité !

 

Comment méditer au travail en 4 minutes pour développer sérénité et efficacité

meditezJe vous ai déjà parlé de méditation dans un article consacré au Petit cahier d’exercices de pleine conscience. Et … je continue. Franchement, si on m’avait dit qu’un jour, j’écrirais des articles pour promouvoir la méditation, j’aurais bien ri. Et pourtant !

Pourquoi se mettre à la méditation ?

La méditation permet d’être plus serein, notamment dans les situations difficiles. En méditant, nous sommes moins « ballotés » par nos émotions. Nous ressentons encore de la colère, ou de la tristesse, mais celles-ci ont moins de prise sur nous, nous sommes plus libres, nos réactions sont plus appropriées. La méditation permet aussi d’être plus concentré, plus efficace dans notre travail. En ce sens, elle favorise le bonheur.

Je me suis mise sérieusement à la méditation pour 2 raisons :

  • pour augmenter ma productivité personnelle dans le travail : être plus concentrée, faire des choix plus judicieux, avoir des idées plus pertinentes. En un mot, pour être plus efficace.
  • pour être moins « ballotée » par mes émotions : ne pas réagir au quart de tour quand quelque chose me choque, ou me déçoit par exemple.

Comment méditer plusieurs fois par semaine ?

Si vous commencez  à méditer, vous allez vous confronter à des freins. Vous vous demanderez si ça marche vraiment (or, les résultats s’obtiennent dans la durée). Vous trouverez cela difficile, parce que ça vous semblera ennuyeux, ou parce que vous aurez du mal à faire de la place dans votre journée pour quelques minutes de méditation. Ou tout ça à la fois (ça a été mon cas). Les raisons de laisser tomber ne manqueront pas !

La méditation est une habitude que j’incorpore dans ma vie, de plus en plus fréquemment. Mon but est d’avoir une pratique quotidienne de 10 minutes par jour au moins. Depuis quelques semaines, j’ai intensifié ma pratique : je fais entre 2 et 7 séances de méditation par semaine (ce qui est déjà un progrès).

Mes séance durent de 10 à 15 minutes. Je les positionne comme je peux dans ma journée, en fonction de mes disponibilités, et, il faut bien le dire, de ma motivation. Voici les moments qui fonctionnent bien pour moi :

  • Le matin, juste avant de commencer à travailler
  • Le soir au coucher
  • Dans le train

Quels résultats concrets ?

Je suis contente car, même si je ne réussi pas encore à faire des séances quotidiennes systématiques, ma pratique est devenue plus régulière. La persévérance m’a permis de constater les résultats suivants :

  1. Je me mets plus facilement au travail. Je procrastine moins. Je suis plus concentrée sur le tâches que je réalise aussi (elles sont alors mieux réalisées, en moins de temps)
  2. J’ai réussi à mettre en place des projets que je repoussais depuis longtemps, comme ranger mon bureau (ça me semblait une montagne), ou mettre en place un système d’organisation personnelle (avec « to do lists » efficaces et un planning journalier. Je vous en parlerai peut-être dans un prochain article).
  3. Je me sens plus sereine, plus posée, et moins réactive en cas d’émotion forte. Mes emportements sont moins intenses et durent moins longtemps. J’ai constaté une vrai changement sur ce point-là. Les émotions sont là, mais mes réactions sont comme apaisées. J’ai l’impression d’avoir moins de déperdition d’énergie, du coup.

Un livre et un CD qui m’ont beaucoup aidée

J’ai chez moi deux livres de méditation. Ils m’ont permis de mieux comprendre ce qu’était la méditation, ce qu’elle pouvait apporter, et d’avoir des conseils pour pratiquer. Le CD audio qui accompagne chacun d’eux me permet d’avoir des méditations guidées. C’est plus facile pour moi de pratiquer avec un support audio.

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de l’un d’eux : « Méditer au travail » de Mickaël Chaskalson. Ce que j’ai adoré dans ce livre, c’est qu’il explique vraiment bien ce que la méditation peut apporter, et comment. L’auteur y fournit de nombreuses références scientifiques qui valident les bienfaits de la méditation. Il connait bien aussi le milieu de l’entreprise et montre comment la méditation peut aider à la fois les salariés, et l’entreprise elle-même. Il y fait par exemple une analyse du stress au travail que je trouve très claire et très pertinente.

Le CD inclus dans le livre est très facilitant. Il a été réalisé par Christophe André, un psychiatre français qui a beaucoup contribué à la diffusion de la méditation en France.  Ce CD contient 8 enregistrements : une introduction à la méditation, et 7 méditations courtes, de 4 à 12 minutes. Celles-ci sont vraiment adaptées aux problématiques professionnelles : elles sont courtes et portent sur des thèmes utiles, comme « Pause PC » ou encore « Stress et détresse ».

Essayez cette méditation de 4 minutes, de « Méditer au travail »

Voici une courte vidéo qui présente le livre « Méditer au travail ». Elle inclut une méditation de 4 minutes. Cela vous permettra de vous faire une idée. Juste après, vous trouverez un lien Amazon, pour en savoir plus sur le livre ou commander.

 

En commandant chez Amazon via ce lien, vous participez au frais du blog. Merci 🙂

Votre feed-back m’intéresse ! Faites part de votre expérience : pratiquez-vous la méditation (que ce soit sur votre lieu de travail ou ailleurs) ? Quels résultats avez-vous constatés ?

 

Comment Alexandre Jardin pratique l’entreprise libérée dans son mouvement Bleu Blanc Zèbre

Alexandre JardinLe salon Créer, qui regroupe à Lille un grand nombre d’acteurs de la création entreprise, a accueilli le 15 septembre Alexandre Jardin, le cofondateur du mouvement Bleu Blanc Zèbre. Et vous savez quoi ? Ca a été filmé (la vidéo est à la fin de cet article).

Plus d’une heure de pur bonheur : Alexandre nous présente le fonctionnement de son mouvement, ses solutions pragmatiques, les résultats (réels) qu’il génère. Et pour couronner le tout, son mouvement est JOYEUX, en plus d’être efficace. Vous comprendrez pourquoi j’ai eu envie de lui consacrer un article.

Voyons ça de plus près.

Dans cet article, découvrez :

1) Qu’est-ce que le mouvement Bleu Blanc Zèbre d’Alexandre Jardin ?

2) Comment le mouvement Bleu Blanc Zèbre applique les principes de l’entreprise libérée (enfin, c’est mon point de vue)

3) Vous voulez contribuer au mouvement Bleu Blanc Zèbre (agir) ? Voici comment !

4) La vidéo de plus d’une heure, de l’enthousiasmante intervention d’Alexandre Jardin au salon Créer à Lille

1) Qu’est-ce que le mouvement Bleu Blanc Zèbre d’Alexandre Jardin ?

Voici comment le mouvement BBZ se présente sur son site web :

Bleu Blanc Zèbre (BBZ) est un mouvement citoyen regroupant une centaine d’opérateurs de la société civile tels que des associations, fondations, acteurs des services publics, mairies, mutuelles et entreprises, réalisant une action efficiente permettant de résoudre un problème de la société en impliquant les citoyens dans sa résolution. Ces opérateurs sont intégrés à BBZ après un examen de leur candidature via un Comité de Sélection ad hoc, puis labellisés comme Zèbres ou Zébrillons.

Les Zèbres sont des Faizeux !

Nous ne sommes pas un think-tank mais un Do-Tank.

Chaque Zèbre est donc porteur d’une ou plusieurs actions qui sont autant de solutions aux maux de la société française.

Ces Zèbres sont regroupés par BBZ dans des Bouquets de solutions thématiques (Education, Accès à l’emploi, entrepreneuriat, etc.) en vue de les implanter dans les territoires avec les Maires signataires de la charte d’engagement de BBZ. (Les Zèbres peuvent bien sûr s’implanter en-dehors de Bouquets)

Le Mouvement Bleu Blanc Zèbre réunit autour de politiques publiques clés en main la société civile qui se bouge et les Maires qui lui font confiance pour résoudre ensemble concrètement les problèmes auxquels sont confrontés les Français.

2) Comment le mouvement Bleu Blanc Zèbre applique les principes de l’entreprise libérée 

 Voici les principes appliqués chez Bleu Blanc Zèbre et qui, me semble-t-il, s’apparentent à ceux de l’entreprise libérée. Et ça fonctionne 🙂

C’est celui qui fait qui sait. Jean-François ZOBRIST le répète dans ses interventions : l’ouvrier qui travaille sur sa machine est plus à même de prendre des décisions opérationnelles que l’ingénieur dans son bureau. Et d’avoir les bonnes idées, celles qui marchent.

L’association Lire et Faire Lire (qui fait partie de BBZ), donne le goût de la lecture aux enfants dans les écoles et obtient des résultats concrets mesurés. Cette asso FAIT depuis des années. En cela, elle est plus crédible et légitime qu’un politique dans son ministère.

Cultiver le goût de l’action. Faire plutôt que penser trop, plutôt que se demander si on devrait faire, obéir à ses peurs et pratiquer le principe de précaution.

Plus égaux, moins d’égo. On travaille ensemble, on collabore, on coopère. Autour d’un objectif commun clairement identifié. Pensez donc : chez BBZ, les participants ne sont pas tous d’accord tout le temps. Par exemple, lors du mariage pour tous, Alexandre Jardin note que les associations familiales et d’autres associations n’avaient pas le même point de vue (!). Mais ça n’a pas explosé pour autant, car la motivation pour un objectif COMMUN ET PARTAGE qui fait sens l’a emporté sur les désaccords individuels.

Quand le cadre ne fonctionne plus, il faut sortir du cadre. Celui-là, je l’adore. Mon côté rebelle, sans doute 😉cadre_2015_300

 

 

 

 

La sens de la joie et de la fête. Comme le notait Thierry, le journaliste qui a interviewé Alexandre Jardin, le mot « joie » est omniprésent dans son livre (celui qui présente le mouvement BBZ). Alexandre Jardin précise par ailleurs que les réunions des zèbres (les membres du mouvement) sont très joyeuses, et que ceux-ci ont un grand sens de la fête.

On peut noter qu’actuellement, le mouvement BBZ travaille en collaboration avec le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), pour trouver des solutions concrètes aux problématiques économiques du pays. Réjouissant !

3) Vous voulez contribuer (agir !) ? Voici comment !

Que vous ayez une minute, 1 heure, 1 journée ou plus à offrir, vous pouvez contribuer au mouvement Bleu Blanc Zèbre. Voici quelques liens utiles pour cela :

Vous renseigner sur le mouvement Bleu Blanc Zèbre en consultant son site internet

Signer la pétition Bleu Blanc Zèbre

Lire le livre d’Alexandre Jardin. En passant une commande sur Amazon via ce lien vous contribuez aux frais de fonctionnement du site. Merci 🙂

Laissez nous faire Alexandre Jardin

 

 

 

Twitter


Compte Twitter d’Alexandre Jardin

Compte Twitter de Bleu Blanc Zèbres

L’association Second Souffle, pour rebondir après un échec entrepreneurial. Christine Lecomte de l’antenne de Lille, est la dame qui apparait dans la vidéo.

4) Et voici la vidéo ! Régalez-vous !

Et dans votre entreprise (ou votre structure), qu’avez-vous mis en place de « zébresque » ? Postez un commentaire ! Merci 🙂

 

Votre entreprise a-t-elle les 3 caractéristiques des entreprises qui réussissent ?

Margaret Heffernan TEDJ’adore ce talk car il nous donne les clés d’une entreprise performante, et ces clés sont profondément humaines et à la portée de chaque entreprise.

En voici les idées principales. Vous pouvez les lire ou passer directement à la vidéo TED de 15 minutes 47, un peu plus bas.

Une stratégie qui ne fonctionne pas

L’étude de la performance d’un groupe de poules (le nombre d’oeufs pondus !) permet de mieux comprendre d’où vient la performance d’un groupe. Il s’en dégage le (réjouissant) constat suivant : la compétition et le fait d’embaucher des superstars brillantes développent dans l’entreprise agressivité, dysfonctionnement et gâchis. Le fait qu’il y ait une ou 2 superstars au QI élevé dans un groupe ne favorise pas les performances. Le fait que la somme des QI de chacun soit élevée non plus.

Alors ? Quelles sont les 3 caractéristiques des groupes qui réussissent ?

  1. Ils ont un degré élevé de sensibilité sociale : ses membres sont empathiques, tournés vers les autres.
  2. Chacun a sa place et peut s’exprimer autant que les autres. Pas de dominant qui s’impose, et pas de soumis qui se tait.
  3. Ils ont une proportion de femmes plus importante que les groupes aux performances moindres

Le coeur des équipes performantes, c’est la connectivité sociale entre ses membres. C’est ce qui se passe entre les gens. C’est la culture de la collaboration. C’est savoir demander et donner de l’aide. Ce qui favorise cela, ce n’est pas la technologie, mais que les gens se connaissent.

Etre brillant et créatif ne suffit pas. Il faut apprendre à se connaitre. Et cela prend du temps : celui de prendre des cafés ensemble, de se parler, de pratiquer des activités ensemble. Les gens ont besoin de soutien amical. Dans un tel climat, les gens peuvent s’exprimer librement et n’ont pas peur des conflits. Ainsi, les idées s’expriment et s’améliorent grâce au groupe. Finalement, c’est le mortier qui est important, pas les briques.

Le rôle du leader

Dans ce contexte, la motivation par l’argent n’est pas la solution. Le rôle du leader est de créer les conditions pour que tout le monde puisse oser réfléchir ensemble.

Conclusion de Margaret Hefferman

bio-photo« C’est seulement quand nous comprendrons que tout le monde a de la valeur que nous libérerons l’énergie et l’imagination dont nous avons besoin pour créer un monde meilleur » Margaret Hefferman

Qui est Margaret Hefferman, l’auteur de ce talk TED ?

Margaret Hefferman a dirigé 5 entreprises. Elle est auteure et conférencière.

Elle a donné deux autres talks TED : Osez ne pas être d’accord et Les dangers de la « cécité volontaire ».

Contribuez à ce blog : écrivez dans les commentaires les éléments concrets qui contribuent au succès de votre entreprise, et des groupes auxquels vous appartenez (groupe de sport, association, école …). Partagez les pratiques qui fonctionnent pour vous ! Merci 😉

Ah au fait, voici la vidéo (en anglais, sous-titrée en français) :

 

12 trucs d’école pour être plus heureux et plus efficace au travail !

YannickVernetSpécial rentrée !

Vous souvenez-vous de ce que vous aimiez à l’école ? Et aujourd’hui, qu’est-ce qui vous émerveille chez vos enfants à l’école ?

Qu’est-ce qui rend heureux un enfant à l’école ? Et qu’est-ce qui favorise ses apprentissages ? Les copains ? Les récrés ? L’ambiance ? Les jeux ? Les couleurs dans la classe ? La variété des matières ? Les activités sportives, créatives, artistiques, intellectuelles ? Les sorties de classe ? Les nouveautés ? Les projets pédagogiques ? Le rythme de la journée ? Les rituels ? Les expériences qu’il VIT plutôt que celles qu’il lit ?

marinedemUn constat que j’ai fait quand ma fille était en maternelle :

J’ai été très frappée des progrès fait par les enfants de maternelle, quand ma fille y était. La progression sur une année est absolument énorme. Dans mon activité de formatrice en communication et management, je m’inspire beaucoup des éléments qui rendent les enfants heureux à l’école. Car apprendre en se faisant plaisir est la manière la plus efficace d’apprendre !  Pour les enfants comme pour les adultes.

Je m’attache donc à fournir un classeur coloré avec des documents au graphisme attrayant, mettre à disposition des feutres et surligneurs de toutes les couleurs, ainsi que des carambars (je suis toujours amusée de l’attrait qu’ils exercent sur les adultes. Essayez, c’est aussi surprenant qu’amusant ! Vous pouvez consulter l’article que j’ai fait sur le sujet). J’alterne les exercices de réflexion individuels, en binôme et en petits groupes, les mises en situation, le visionnage d’extrait vidéo. Je propose des séquences qui mobilisent le corps, où les participants se lèvent, se déplacent dans la salle, pour réaliser les tâches confiées. Je sollicite les participants, les interroge sur leur vécu, les solutions qu’ils connaissent déjà, les aide à fonctionner ensemble et à trouver des solutions par eux-mêmes.

Bref, j’utilise une pédagogie ludique et active, issue d’études menées scientifiquement, sur les états optimaux d’apprentissage. Et la pédagogie utilisée pour les enfants, basée notamment sur le PLAISIR, est largement transposable pour les adultes.

par Jean-François GornetVotre expérience et la mienne : qu’est-ce qui fonctionne ?

Et si vous identifiiez ce qui, à l’école, est synonyme de bonheur et d’efficacité (entendez par là : ce qui fonctionne), et que vous le transposiez dans votre réalité professionnelle ?

Pour ma part, j’ai listé 12 trucs d’école pour être plus heureux et plus efficace dans votre travail. Ils sont issus de mon expérience et de celle de centaines de personnes que j’ai côtoyées dans ma vie professionnelle.

12 trucs d école à pratiquer au travail pour être + heureux et + efficaceVous pouvez télécharger et imprimer cette infographie.

Diffusion autorisée en mentionnant la source : www.travaillerheureux.com.

Votre feed-back m’intéresse ! Indiquez en commentaire les actions concrètes que vous avez mises en place et qui vous rendent plus heureux et plus efficace dans votre travail.  Qu’est-ce qui fonctionne pour VOUS ? J’en ferai un article prochainement. J’ai hâte de vous lire ! 🙂

Crédits photos : Yannick Vernet,  marinedem, Jean-François Gornet. Source : Flickr

 

12 trucs des vacances à pratiquer au travail pour être plus heureux

7712637210_7f4a1a21a7_o10642320275_90b3b689d7_o

 

 

 

 

 

 

Le rosé bien frais avec les olives, le ciel bleu et le soleil qui caresse la peau, les journées-plaisir : ça appartient aux vacances. Et la perspective de retourner au travail et de renouer avec vos collègues, votre hiérarchie, les mails en quantité industrielle, les procédures à appliquer, les objectifs à atteindre, les fonctionnements inefficaces (et j’en passe) peut paraitre difficile et moins fun que vos récentes vacances.

1350844673_ktip - copieBonne nouvelle : il y a moyen d’allier l’utile à l’agréable ! Vous pouvez recycler les délices des vacances de retour au travail … pour y être à la fois plus heureux et plus efficace.

Comment ? Lisez l’infographie suivante. Vous pouvez-même l’imprimer (elle est configurée au format A4) et la garder près de vous ! Elle contient 12 « trucs des vacances » que vous pouvez utiliser pour être plus heureux dans votre travail.

Microsoft Word - 12 trucs des vacances à pratiquer de retour auVotre feed-back m’intéresse. Postez un commentaire !

Crédits photos : Flickr

 

Comment je suis devenue plus sereine avec le Petit Cahier d’Exercices de Pleine Conscience

51xBNk0p9wL._SX387_BO1,204,203,200_Il y a 3 ans environ, j’ai commencé à m’intéresser à la pleine conscience, autrement que de manière intellectuelle, c’est-à-dire en PRATIQUANT.

J’ai suivi le protocole MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction). Il s’agit d’un apprentissage de la pleine conscience, en 8 semaines. 1 fois par semaine, je participais à une séance de groupe pendant 2 h 30, animée par un instructeur en pleine conscience. Et chaque jour, il y avait en moyenne 30 minutes d’exercices à faire.

Cela m’a donné de bonnes bases, qui aujourd’hui encore me sont utiles. Parallèlement, j’ai acheté quelques livres et CD audio, pour me motiver dans ma pratique. Et notamment « Le petit cahier d’exercices de pleine conscience », que je vous recommande car facile d’accès et très concret.

Qu’est-ce que la pleine conscience (ou mindfulness) ?

La Pleine Conscience (Mindfulness) est “l’état de conscience qui résulte du fait de porter son attention de façon intentionnelle et non jugeante sur l’expérience qui se déploie moment après moment”, selon Jon KABAT ZINN, l’Américain qui a adapté et diffusé cette pratique, en l’adaptant au monde occidental.

Ilios Kotsou nous l’explique avec clarté et simplicité dans cette vidéo de 5 minutes 33, et donne même quelques exercices très simples que vous pourrez réaliser facilement.

4 raisons d’aimer « Le petit cahier d’exercices de pleine conscience » d’Ilios Kotsou

J’ai particulièrement apprécié ce livre pour plusieurs raisons :

  1. Le format « petit cahier d’exercice » permet une lecture facile, agréable et pratique. On peut lire juste une séquence ; on est pas obligé de tout lire pour pouvoir s’y mettre. Il y a des illustrations, des citations, des apports et des exercices. Bref, un mélange agréable, qui donne envie de lire.
  2. L’auteur, Ilios Kotsou en connait un rayon question bonheur, pleine conscience (ou « mindfullness ») et méditation. Il intervient régulièrement sur le sujet, dans ses livres, à la télé, ou encore en conférence ou en formation.
  3. La pleine conscience, ça marche. Pour une fille comme moi, qui, si elle n’y prend pas garde, peut être perméable au stress, speed, débordée, la pleine conscience est une réponse adaptée. Elle permet de calmer le mental, de se reconnecter à soi-même, et de vivre pleinement l’instant présent. En toute circonstance. La pleine conscience m’a aidée à mieux gérer mon stress, à être plus concentrée (et donc plus efficace et productive), à apprécier davantage ma vie, y compris dans les moments difficiles.
  4. Les principes de base sont faciles à comprendre. De plus, l’auteur nous propose des exercices aisément intégrables dans nos vies de tous les jours d’Occidentaux : nul besoin de maitriser la position du lotus, et d’être bac + 12 en yoga, ou d’avoir la journée pour soi pour pratiquer. On lit, on comprend, on applique. Certains exercices ne prennent que quelques secondes. Et on peut pratiquer à son rythme.

Vous avez envie de lire ce livre ? Vous pouvez le commander sur Amazon. Si vous le faites en cliquant sur ce lien, vous aiderez à financer ce blog au travers de la commission versée par Amazon. Merci !

Votre feed-back m’intéresse ! Postez un commentaire !

 

La stratégie numéro 1 pour réussir en entreprise ? La bienveillance !

Mieux que la compétition, mieux que le donnant-donnant, la bienveillance est une stratégie qui produit des résultats extrêmement positifs, par exemple sur le chiffre d’affaires. Ca vous étonne ? Regardez voir :

Une vidéo TED de Juliette Tournand, auteur de « La Stratégie de la bienveillance ou l’intelligence de la coopération ».

Tournand155x240 v4.indd

Cliquez ici pour aller sur le site de Juliette Tournand. Vous y trouverez (entre autres) sa biographie et le sommaire de son livre, dont la 3ème édition est sortie en septembre 2015.images

Le thème de la bienveillance, en tant que stratégie de réussite dans le milieu de l’entreprise, est original. Vous adhérez ? Vous en êtes convaincus ? Ou au contraire, vous êtes sceptiques, voire en désaccord total avec l’idée ?

Votre feed-back m’intéresse. Postez un commentaire !

 

L’entreprise libérée : témoignage de JF ZOBRIST et 5 dirigeants (vidéo)

images-4La CCI Grand Lille a organisé en avril dernier une journée autour de l’entreprise libérée.
Elle comprenait plusieurs témoignages de dirigeants du Nord, ainsi que celui de Jean-François ZOBRIST.
Visionner cette vidéo, c’est faire le plein d’idées pour être plus heureux et plus performant au travail (l’un entrainant l’autre d’ailleurs). De idées innovantes, du concret, et l’expérience de ceux qui ont FAIT. Certainement imparfaitement, mais avec l’envie de développer à la fois le bonheur des collaborateurs, et la performance de l’entreprise. Et les deux sont au rendez-vous !

Voici le texte qui présente cette vidéo postée sur YouTube :

Ils ont réussi à repenser leur modèle managérial. Quels impacts sur la performance économique et sociale de l’entreprise ? Toutes les clés pour passer à l’entreprise liberée avec les témoignages de Jean-François Zobrist et de dirigeants du Nord-Pas de Calais.

Responsabiliser ses salariés pour améliorer la performance de l’entreprise, telle est la base du management mis en place chez Favi. Constatant qu’il n’y a pas de performance sans bonheur, et pas de bonheur sans responsabilité, Jean-François Zobrist a décidé de laisser ses ouvriers s’autogérer et de supprimer les échelons hiérarchiques : les ouvriers travaillent pour leurs clients et non pour leurs supérieurs.

Avec les témoignages de :

Frédéric Vital, Directeur de l’Hypermarché Auchan Leers – AUCHAN
Arnaud Meunier, Directeur Marketing – DOUBLET
Rémi Lejeune, Associé et Directeur général de la filiale Nord – DAVIDSON
Jérémy Cousin, Dirigeant – CIV
Yann Orpin, Dirigeant – CLEANING BIO
Débat animé par Charles Van Haecke, créateur des trophées « Les Espoirs du management »

Votre feed-back m’intéresse ! Publiez un commentaire !